Connaitre la différence entre le salpêtre et la moisissure

Le 11/12/19  -  Catégorie : Actimur

Vous avez repéré des taches sur vos murs, certainement dues à un taux d’humidité trop important dans votre logement, mais vous ne savez pas les identifier ni comment les traiter. En effet, comment distinguer le salpêtre des moisissures ? Actimur vous explique.

Qu’est-ce que le salpêtre ?

Le salpêtre est un sel minéral majoritairement composé de nitrate de potassium. Lorsqu’un mur a été chargé en humidité puis qu’il sèche, des cristaux se déposent sur la pierre, généralement sur les murs extérieurs, mais aussi dans la fosse septique et parfois sur les murs de cave, cuisine et salle de bains, généralement très humides. Cela ressemble à une poudre blanche, ou sur du papier peint à de grosses taches humides.

La présence de salpêtre peut provoquer des symptômes visibles dans votre maison, qui vous aideront à le détecter :

  • Un dépôt ou une poudre blanchâtre sur les murs
  • La peinture qui s’effrite
  • Le papier peint qui se décolle
  • Le bois, sur boiseries ou meubles, qui s’assombrit ou pourrit
  • Des champignons qui se développent, tel que la mérule
  • Les cloisons qui se dégradent
  • Des prises électriques qui ne fonctionnent plus
  • Des auréoles grises qui apparaissent sous la peinture

En outre il s’agit d’un produit toxique qui peut causer des problèmes de santé à long terme : troubles digestifs, arythmies, vertiges, anémie, dysfonctionnement de la thyroïde, inflammation des reins, ou encore hyperactivité.

Qu’est-ce que la moisissure ?

Au contraire du salpêtre, la moisissure n’est pas un sel minéral mais un amas de champignons microscopiques prenant la forme de taches vertes, bleues, noires ou blanches. Elles dégagent une odeur forte, et peuvent être dangereuses pour la santé, notamment chez les personnes asthmatiques ou fragiles.

En dehors des taches reconnaissables, on constate donc les symptômes de la moisissure surtout sur la santé :

  • Les yeux rouges et irrités
  • Une congestion nasale
  • Une toux et une gorge irritée
  • Un essoufflement, une respiration sifflante, des bronchites chroniques, de l’asthme
  • Des irritations cutanées et démangeaisons
  • Des maux de tête
  • Une nervosité, de l’insomnie, et encore bien d’autres pathologies

Reconnaître la différence entre le salpêtre et la moisissure

Le salpêtre comme la moisissure sont les conséquences d’un air trop chargé en humidité, généralement au-dessus de 65 %. Mais on les différencie par leur aspect : des dépôts poudreux blancs pour le salpêtre, et des taches odorantes (agglomération de champignons minuscules) de couleur blanche, verte, noire ou bleue. De plus, comme nous l’avons vu, les effets sur la santé sont différents. Mais dans tous les cas ces organismes abîment petit à petit votre logement, qu’il soit ancien ou moderne : murs déformés, peinture et papier peint dégradés, boiseries et meubles pourris, air vicié, perte de cachet et baisse de la valeur de la propriété.

Ces deux problèmes ne se traitent pas de la même manière, ni par les mêmes produits. Il vaut donc mieux être certain de savoir si l’on a affaire à du salpêtre ou de la moisissure. Pour cela vous pouvez faire appel à un professionnel qui posera un diagnostic humidité et vous conseillera au mieux un traitement de l’humidité des murs pour éradiquer ces organismes.

Parmi les traitements utilisés il peut y avoir nécessité d’utiliser des produits anti-humidité, anti-moisissure, de l’enduit anti-salpêtre, mais il faudra surtout trouver la cause de ces problèmes d’humidité et la traiter.

Les causes possibles sont diverses : des remontées capillaires dues à un sol très humide sous les murs enterrés, une mauvaise ventilation du logement en particulier dans les salles d’eau, une pression hydrostatique trop importante quand le terrain est riche en eau ou proche d’une nappe phréatique, une infiltration d’eau quand l’eau de pluie traverse le toit et les murs, ou bien encore des causes accidentelles comme des problèmes de canalisations, d’évacuation d’eau, de mauvaise tuyauterie, d’inondations, etc.

Les traitements contre l’humidité sont tout aussi divers : installation d’une ventilation, drainage du terrain, assèchement des murs, cuvelage du sous-sol, hydrofuge de surface, etc. Un spécialiste de l’humidité saura quelle solution s’applique à votre problème.

Vous l’aurez compris, une fois votre logement traité, ventilé et assaini, le taux d’humidité sera plus faible et le salpêtre ou les moisissures ne reviendront pas !