Comment enlever l’humidité dans une salle de bain ?

Le 15/05/21  -  Catégorie : Actimur

La salle de bain compte parmi les pièces les plus humides d’une habitation. Mais parfois, le taux d’humidité devient anormalement élevé, même sans avoir pris de douche, ce qui peut causer des dommages dans la pièce. En effet, lorsqu’une pièce est trop humide, les moisissures se développent rapidement. L’apparition de ces dernières ne présage rien de bon, et il faut alors traiter le problème à la racine.

D’une manière générale, le problème d’humidité dans une salle de bain est lié à la condensation après la douche, c’est-à-dire lorsque l’air chaud entre en contact avec des surfaces froides. Cette chaleur se transforme en vapeur d’eau et le manque d’aération ne fait qu’aggraver les choses. Il est donc recommandé de traiter le problème le plus rapidement possible pour éviter les désagréments.

Ventiler la maison et la salle de bain

Le surplus d’humidité dans une salle de bain est souvent dû à un manque de ventilation. La pièce n’est pas suffisamment aérée, pourtant il est nécessaire de renouveler l’air. Lorsqu’une salle de bain est équipée d’une fenêtre, il faut l’ouvrir régulièrement. Cela permet à l’air de circuler facilement, évacuant ainsi toute l’humidité contenue dans la pièce.

Comme les autres pièces de la maison, la salle de bain doit être dotée d’un système de ventilation naturelle. Ce dispositif est plus que recommandé pour réduire le taux d’humidité dans la pièce. Notons toutefois que l’évacuation de l’air humide à travers les fenêtres n’est efficace que pendant une certaine période de l’année. En été par exemple, il y a moins de courants d’air, ce qui nous oblige à chercher d’autres solutions de renouvellement d’air.

Installer une grille d’aération contre l’humidité de la salle de bain

Pour les salles de bain dépourvues de fenêtre, il existe d’autres techniques très efficaces qui peuvent contribuer à renouveler l’air dans la pièce.

Premièrement, il y a la VMC contre l’humidité ou ventilation mécanique contrôlée. Ce système permet d’assainir le flux d’air qui circule dans la pièce en laissant pénétrer l’air extérieur. Le plus grand avantage de la VMC, c’est qu’elle peut être actionnée en permanence, ou temporairement (le temps d’une douche par exemple, actionnée en même temps que la lumière).

Par ailleurs, l’humidité dans une salle de bain peut être traitée avec la VMI, ou ventilation mécanique insufflée. Le système chauffe l’air extérieur grâce à une résistance électrique. Il le propage ensuite dans la salle de bain et évacue en même temps l’air humide contenu dans la pièce.

Une dernière technique consiste à utiliser la VMP, ou ventilation mécanique ponctuelle. Il s’agit d’un extracteur d’air qui doit fonctionner avec un système d’aération naturelle, sans quoi il ne sera pas efficace. Lorsqu’une salle de bain n’est pas très bien isolée, autant se tourner vers les autres options.

Éviter l’humidité en isolant la salle de bain

Lorsque l’air humide entre en contact avec le carrelage et les vitres, une condensation se forme dans la salle de bain. Si ce phénomène n’est pas traité à temps, le problème pourrait prendre de l’ampleur.

La rénovation de l’isolation peut contribuer à réduire le taux d’humidité dans une salle de bain. Lorsque la température reste constante dans cette pièce, les phénomènes de condensation sont moins importants.

Par ailleurs, une salle de bain parfaitement isolée offre un meilleur confort thermique. Cela permet également de réduire la facture de chauffage.

Choisir des matériaux hydrofuges contre l’humidité de la salle de bain

Le choix des matériaux est très important avant la conception d’une salle de bain. Il faut choisir des matériaux hydrofuges, sachant que tous les éléments exposés à l’humidité doivent être parfaitement étanches.

Pour éviter l’humidité, il faut s’assurer qu’il n’y a aucune infiltration d’eau entre les parois des murs et du sol. Il est possible d’imperméabiliser les joints de carrelage en utilisant des plâtres et des peintures spécialement conçus à cet effet.

Humidité dans la salle de bain : utiliser un déshumidificateur

Il existe des mesures beaucoup moins radicales pour traiter le problème d’humidité dans la salle de bain. Afin d’éviter de refaire des travaux, l’utilisation d’un absorbeur d’humidité ou d’un déshumidificateur peut être la solution.

Moins encombrant, cet accessoire anti-humidité est très efficace, même s’il reste une solution provisoire. Contrairement aux systèmes de ventilation, le déshumidificateur ne nécessite aucune installation particulière. Il se pose facilement sur un meuble ou à même le sol.

Chauffer efficacement pour éviter l’humidité

Un équipement de chauffage contribue également à réduire le taux d’humidité dans une pièce. Concrètement, l’air chaud évacué par le chauffage absorbe facilement l’humidité. Dans une salle de bain équipée d’un système de chauffage, les serviettes de bain sèchent plus vite.

Notons toutefois que l’utilisation d’un appareil de chauffage doit aller de pair avec les autres systèmes de ventilation mécanique.

Conséquences de l’humidité dans une salle de bain

Un problème d’humidité peut causer des dégâts apparents dans une salle de bain. Des taches se forment sur les murs et la peinture s’écaille. Si aucune mesure n’est prise à temps, de la moisissure et des champignons commencent à apparaître. Arrivée à ce stade, la salle de bain représente un réel danger pour la santé des occupants. En effet, ces champignons peuvent causer des maladies respiratoires et d’autres infections pulmonaires.

Il existe de nombreuses solutions pour traiter efficacement le problème d’humidité dans une salle de bain. Il suffit de remonter à la source du problème, sachant que l’humidité est parfois due à des remontées capillaires. Si le problème persiste, il est important de faire appel à des professionnels pour savoir d’où vient l’humidité dans la maison.