Remontée d’humidité par le sol : Les réflexes à avoir

Le 15/11/18  -  Catégorie : Actimur

Vous avez remarqué depuis un certain temps que vos murs sont humides, la peinture s’écaille et des taches de moisissure apparaissent, il s’agit là très certainement d’une remontée d’humidité depuis le sol. Actimur vous explique ce qu’il faut faire pour que le souci ne s’aggrave pas davantage et, encore mieux, pouvoir le régler rapidement.

Constater la présence d’humidité provenant du sol

Les remontées d’humidité, ce que l’on appelle aussi l’humidité ascensionnelle ou remontées d’humidité tellurique, désignent une migration d’humidité entre le sol et les murs d’une pièce. La première chose à faire en cas de remontées capillaires est de constater l’humidité et d’en chercher la cause. Elle peut être d’origines diverses :

  • L’humidité remontant des nappes phréatiques jusqu’aux fondations de l’habitation, lorsque plusieurs saisons pluvieuses se succèdent
  • Les terrains humides et marécageux à proximité où de l’eau stagne en permanence
  • Le ruissellement souterrain si les fondations de la maison ne sont pas étanches
  • Une canalisation d’eau enterrée rompue, par exemple à cause du gel
  • Un sous-sol ou une cave mal isolée

Assécher la pièce avec des déshumidificateurs

Une fois la cause trouvée, il faut agir et assainir. Il est important, tout d’abord, d’assécher la pièce concernée par l’infiltration d’eau à l’aide d’un déshumidificateur d’air, si vous en possédez un. L’appareil peut être chimique, c’est-à-dire un simple absorbeur d’humidité, plutôt indiqué pour les petites surfaces comme les placards. Il peut être également électrique, pour des plus grandes surfaces.

Aérer les pièces afin de réduire l’humidité

Le deuxième geste à avoir est évidemment de bien aérer la pièce concernée, et ce quotidiennement, pour un assèchement optimal. Cette simple action permet d’atteindre un taux d’humidité idéal à l’intérieur. Assurez-vous que les grilles d’aération sont dégagées et que la VMC fonctionne, si vous en avez une. Si vous le pouvez, n’hésitez pas non plus à bien chauffer la pièce où vous constatez des remontées d’humidité dans les murs.

Faire appel à un professionnel pour les travaux contre l’humidité du sol

Si ces actions ne suffisent pas à régler le souci de remontées capillaires, il vous faudra contacter un professionnel. Cela vous garantira une prise en charge efficace pour venir à bout de ces problèmes d’humidité.

Plusieurs solutions pour traiter les remontées capillaires s’offrent à vous, à discuter avec le professionnel selon les spécificités de votre situation :

  • La barrière de capillarité : le but de cette manœuvre est de stopper la capillarité pour empêcher l’eau de remonter dans le mur. Pour cela le professionnel utilise une méthode chimique ou mécanique, en créant une barrière au-dessus du sol sur toute la longueur du mur. La méthode chimique utilise un produit hydrophobe en injection (contenant des gels acrylamides, résines époxydes, silicates de sodium, de potassium, et de silicones) dans des trous percés au préalable, qui sont ensuite rebouchés. La méthode mécanique de la barrière de capillarité consiste à creuser le mur pour y insérer une feuille en mortier hydrofuge ou en acier inoxydable, bitume armé et polyéthylène, sur toute sa largeur et épaisseur. Les murs deviennent alors imperméables
  • L’électro-osmose : ce procédé utilise l’action de champs électromagnétiques pour attirer l’eau d’un pôle positif vers le sol, où l’on met un pôle négatif. Pour cela, on peut utiliser une méthode passive ou active. Avec la passive, on pose deux séries d’électrodes reliées par un fil conducteur, en cuivre pour le mur et en magnésium ou fer pour le sol. Avec la méthode active, on utilise une batterie produisant un courant continu, et on injecte un produit hydrophobe contenant des particules métalliques. Avec l’effet de l’électro-osmose les particules vont vers le sol, entraînant l’humidité avec elles. La batterie peut être ensuite retirée
  • La ventilation mécanique par insufflation : cette technique utilise un appareil qui insuffle de l’air filtré et réchauffé à l’intérieur d’une maison. Elle est reliée à une arrivée d’air extérieure d’un côté, et à des bouches d’aération placées dans les pièces concernées. Un bloc moteur électrique permet d’activer le processus. Il est possible sur certains modèles que l’appareil ne se déclenche que quand le taux d’humidité atteint un palier défini. L’air est ainsi renouvelé et purifié en permanence afin de limiter l’humidité, notamment dans les pièces d’eau comme la cuisine et la salle de bains. C’est une méthode qui est également très efficace pour limiter la présence d’allergènes dans l’air et éliminer le gaz radon.
  • À noter : Les procédés par injection montrent leur efficacité. Une étude comparative récente, réalisée sur des murets équipés des différents systèmes de lutte contre les remontées capillaires existants, a démontré que les procédés d’injection de produits hydrophobes permettent d’obtenir les meilleurs résultats.