VMC ou VMI pour sa ventilation ?

Le 15/08/22  -  Catégorie : Actimur

Ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou ventilation mécanique insufflée (VMI), vous hésitez entre ces deux options pour la ventilation de votre logement ? À quoi sert une VMC ? Qu’est-ce qu’une ventilation par insufflation ? Quels sont les avantages et inconvénients de chacun de ces systèmes ? Actimur, spécialiste de l’isolation contre l’humidité, vous répond.

Qu’est-ce qu’une VMC ?

Définition d’une VMC

Une VMC est un dispositif permettant d’évacuer l’air vicié et de faire entrer de l’air frais de façon motorisée.

Il existe plusieurs types de VMC :

  • La VMC simple flux : un système ancien, à prix bas, et peu consommateur en électricité, mais qui provoque d’importantes pertes d’air, ce qui oblige à chauffer davantage l’hiver. Il fonctionne en aspirant l’air dans des gaines et en le rejetant à l’extérieur ;
  • La VMC simple flux autoréglable : le même dispositif, mais avec un renouvellement d’air à débit constant et un contrôle manuel ;
  • La VMC hygroréglable : c’est un système répandu et efficace, mais avec une qualité d’air limitée. Il prend en compte le taux d’humidité de l’air pour fonctionner ;
  • La VMC double-flux : un dispositif coûteux, efficace, de qualité, mais long à rentabiliser. Avant d’être rejeté à l’extérieur, l’air vicié passe dans un échangeur thermique, qui en conserve la chaleur.

Les avantages et les inconvénients d’une VMC

La VMC simple-flux présente les avantages d’être peu chère à l’achat et à l’installation, d’être discrète et d’avoir une large gamme d’équipements. Cependant, elle ne prend pas en compte les variations d’humidité et de chaleur, génère du bruit, et elle refroidit la maison en hiver et la réchauffe en été.

La VMC double-flux est efficace contre l’humidité et la condensation, et elle assure un intérieur sain. Cependant, ce système est très coûteux (plusieurs milliers d’euros), il n’est pas adaptable à toutes les régions, et cet achat n’est rentable qu’au bout de plusieurs années.

Comment installer une VMC ?

Pour installer votre VMC simple flux vous-même :

  • Assurez-vous tout d’abord d’avoir tout le matériel à disposition : un groupe d’extraction, des bouches d’extraction, des manchettes, de la gaine, des colliers de serrage, de l’adhésif isolant, etc.
  • Procédez ensuite à la pose des manchettes et des gaines ;
  • Installez le groupe d’extraction et raccordez-le à l’électricité après avoir coupé le disjoncteur ;
  • Raccordez les gaines au groupe, bouchez les sorties non utilisées, raccordez le conduit de rejet de l’air ;
  • Installez les bouches d’extraction ;
  • Rétablissez l’électricité et testez votre VMC !

Cette procédure prend quelques heures.

Qu’est-ce qu’une VMI ?

Définition d’une VMI

La VMI est un autre système de ventilation, dont la marque a été déposée par la société Ventilairsec. Son mode de fonctionnement est inverse à celui de la VMC : l’air neuf est insufflé depuis l’extérieur, et filtré pour ne pas importer les pollens, polluants et particules fines. Grâce à la surpression provoquée par l’insufflation, l’air vicié est chassé du logement.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une VMI ?

La VMI est silencieuse et discrète, elle offre une ventilation efficace, qui permet de limiter l’utilisation du chauffage et d’assécher les pièces humides.

Cependant, c’est un système coûteux, qui nécessite l’usage d’une résistance électrique, et est encore assez peu répandu. Attention, sur les superficies de plus de 500 m², plusieurs VMI seront nécessaires.

Comment installer une VMI ?

Pour installer une VMI :

  • Il faut commencer par fixer le caisson d’insufflation et la résistance électrique de la VMI, idéalement dans les combles de la maison, à un endroit qui reste accessible ;
  • Posez ensuite l’arrivée d’air ;
  • Installez la bouche d’aération dans une pièce humide, voire une deuxième ;
  • Raccordez tous les éléments ensemble et testez votre installation !

N’hésitez pas à visionner notre vidéo, qui vous explique en détails l’installation d’une VMI.

Quelle est la différence entre une VMI et une VMC ?

Une VMC est moins énergivore qu’une VMI, et moins coûteuse également. Mais la VMI est plus simple à installer, elle ne nécessite pas de gaines et elle procure une meilleure qualité de l’air.

Que choisir entre VMC et VMI ?

Quelle est la meilleure solution : une VMI ou une VMC ? Il est impossible de trancher de façon générale sur cette question. Chacun de ces systèmes a ses avantages et ses inconvénients, ce qui rend le choix compliqué.

Il faut se baser sur les critères suivants pour choisir : les caractéristiques du logement (région d’implantation, superficie, environnement), les besoins des habitants (frileux ou non, par exemple), mais également le type de travaux entrepris pour rénover le logement. Enfin, le budget peut également faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

Vous cherchez une nouvelle ventilation car vous avez des moisissures sur les murs ? Si vous avez besoin de conseils sur les systèmes de ventilation contrôlée, n’hésitez pas à contacter Actimur !