Comprendre le fonctionnement d’un déshumidificateur

Le 06/04/20  -  Catégorie : Actimur

Vivre dans un logement humide a des conséquences néfastes sur la santé, en particulier celle des personnes fragiles et des enfants : asthme, allergies, arthrose… Humidité et santé ne font pas bon ménage, mais il est également important de remédier à cela pour son confort et pour préserver sa maison des moisissures. L’une des solutions communément adoptées pour lutter contre l’humidité est d’installer un déshumidificateur pour absorber le trop plein d’humidité. Explications.

Comment fonctionne un déshumidificateur d’air ?

Le rôle du déshumidificateur est de réduire le taux d’humidité dans une pièce. Il aspire l’air humide, le passe à travers un filtre et le transforme en eau sous forme liquide, qui tombe dans le réservoir de l’appareil. Il suffit ensuite de vider régulièrement le réservoir.

L’idéal est d’atteindre un taux d’humidité entre 40 et 55 % dans une pièce, certains appareils s’arrêtent d’eux-mêmes lorsque ce niveau est atteint. Si ce n’est pas le cas, laissez-le allumé plusieurs heures par jour, jusqu’à 12 heures maximum en toute sécurité. Si vous avez un hygromètre vous pouvez arrêter votre appareil quand le taux de 55 % est atteint. L’hygromètre vous permet de mesurer l’humidité présente dans l’air et celui-ci peut être utilisé tous les jours si l’humidité est récurrente.

En baissant le taux d’humidité dans l’air ambiant avec un appareil anti-humidité, cela permet aussi au linge de sécher plus rapidement, aux peintures et enduits de devenir également secs plus vite, et d’assainir les vides sanitaires. En outre, le déshumidificateur permet de faire des économies de chauffage, car l’air sec se réchauffe plus vite que l’air humide. En été, il permet aussi d’augmenter l’efficacité des climatiseurs et airs conditionnés.

Pour choisir votre déshumidificateur il faudra faire en fonction de la surface de la pièce, ces appareils ont en effet des capacités d’absorption et de réservoir différentes. Ils peuvent également avoir des options spécifiques : dégivrage automatique, sèche-linge, arrêt automatique, etc.

Les types de déshumidificateur pour la maison et leurs fonctions

Il existe des déshumidificateurs à condensation et d’autres à absorption, tout aussi efficaces l’un que l’autre mais avec des modes de fonctionnement différents, l’un avec ventilateur et un système réfrigérant, l’autre avec une substance asséchante.

Le déshumidificateur à condensation

Un déshumidificateur à condensation fonctionne avec un ventilateur qui aspire l’air humide et le refroidit. L’eau de l’air humide se condense et se transforme en liquide qui coule dans le réservoir. Le reste de l’air est rejeté dans la pièce, séparé de son humidité. C’est un appareil idéal à utiliser en hiver, car l’air rejeté est d’abord réchauffé par l’appareil.

Le déshumidificateur à absorption

Un déshumidificateur à absorption assèche l’air en utilisant du gel de silicate, ou chlorure de lithium, à la place du compresseur du déshumidificateur à condensation. L’humidité est ainsi absorbée par le gel et le reste de l’air est rejeté dans la pièce. L’eau absorbée est recueillie dans un condensateur puis évacuée en vapeur d’eau qui s’évapore, ne rejetant ainsi pas d’humidité dans la pièce. Ce type d’appareil est silencieux.

Que choisir entre un déshumidificateur électrique et chimique ?

Il existe aussi des déshumidificateurs chimiques, mais comment faire son choix entre chimique ou électrique ?

Les déshumidificateurs électriques peuvent absorber jusqu’à 30 litres d’eau par jour, sans avoir besoin d’acheter de recharges, contrairement aux déshumidificateurs chimiques. Le prix à l’achat peut être important mais il est rapidement amorti grâce à la grande efficacité de l’appareil. Ils sont moins nocifs pour la santé que les déshumidificateurs chimiques, mais plus bruyants.

Les absorbeurs d’humidité chimiques fonctionnent avec des cartouches ou des sachets de gel hygroscopique. Leur efficacité est réduite et ne s’étend pas à une pièce entière, encore moins à tout un logement, car il ne possède pas de système de ventilation. Ils sont très vite saturés d’eau et doivent être renouvelés fréquemment, ce qui les rend à terme plus coûteux que leurs homologues électriques. Ils ne consomment cependant pas d’électricité. De plus, ils doivent être laissés hors de portée des enfants. Cette solution est donc plutôt à privilégier pour les placards et dressings ou autres endroits sans risques pour les plus jeunes.

Le déshumidificateur électrique est donc largement plus efficace malgré un coût de départ plus important.

Si l’humidité dans une maison est très ancrée, le déshumidificateur ne pourra cependant être qu’une solution de court terme pour limiter les dégâts. Il vous faudra au plus vite faire appel à un professionnel qui posera un diagnostic d’humidité de votre logement. Il pourra ainsi identifier la source de votre problème et vous proposer des solutions adéquates.