Comment ventiler une cave ?

Le 15/06/21  -  Catégorie : Actimur

La cave est généralement la pièce la moins aérée dans une maison. De plus, elle est souvent mal isolée et présente des problèmes d’humidité fréquents. Or, une cave humide est le terrain favorable au développement de moisissures. Pour éviter les désagréments, la mise en place d’un système de ventilation pour cave s’avère une solution efficace.

Quelles sont les conséquences d’une cave humide pour sa maison ?

Lorsque des traces d’humidité commencent à apparaître au niveau des soubassements des murs, cela signifie que l’habitation rencontre un problème de remontées capillaires. Le taux d’humidité est très élevé, ce qui peut causer des dommages structurels importants.

Au bout d’un certain temps, l’infiltration de l’eau favorise le développement du polypore des caves sur les poutres en chêne. Le bois se détériore de façon accélérée, ce qui met en péril l’ensemble des fondations. Pour résoudre ce problème, certains misent sur le chauffage. Malheureusement, cette solution ne fera qu’exploser la facture d’électricité. Mieux vaut se tourner vers une alternative plus efficace, mais moins onéreuse comme la ventilation de la pièce.

Le risque sanitaire d’une mauvaise ventilation à la cave

Faute de traitement adapté, un taux d’humidité trop élevé dans une cave représente un danger potentiel pour les occupants de la maison.

Concrètement, l’apparition des moisissures indique que le logement présente des risques sanitaires. Ces dernières favorisent non seulement le développement des staphylocoques, mais sont également à l’origine de problèmes de santé tels que les allergies et autres infections de la peau.

En outre, les moisissures sont également à l’origine de divers problèmes respiratoires. Elles libèrent des spores très dangereuses pour les poumons, pouvant provoquer par la suite des allergies respiratoires.

Ventilation de la cave : quelles solutions ?

La solution la plus évidente pour résoudre le problème d’humidité dans une cave est l’isolation de la pièce. Malheureusement, elle n’est efficace que si les murs sont traités préalablement. Si l’isolation ne s’accompagne pas d’un traitement des murs en profondeur, l’eau finira par s’infiltrer tôt ou tard. La solution la plus efficace est donc de ventiler la pièce en question.

Ventilation de la cave par aération naturelle

C’est sans doute la solution la plus simple pour ventiler une cave. La technique consiste à créer une ou des ouvertures donnant sur l’extérieur à travers une ou plusieurs grilles d’aération. L’objectif est de renouveler régulièrement l’air dans la pièce. En effet, l’air humide contenu à l’intérieur de la pièce sera expulsé vers l’extérieur grâce au système d’ouverture naturelle.

Ce qui est intéressant avec ce système de ventilation, c’est qu’il est peu coûteux et ne nécessite aucuns travaux contraignants. Un autre avantage, c’est qu’il n’émet aucun bruit puisqu’il n’est pas motorisé. Toutefois, la ventilation par aération naturelle a ses limites, sachant qu’elle n’est efficace que dans les endroits où le taux d’humidité est faible.

Ventilation mécanique de la cave par insufflation (VMI)

Rares sont les caves dotées de fenêtres, rendant ainsi l’aération naturelle presque impossible. Dans ce cas, il est possible de se tourner vers la Ventilation Mécanique par Insufflation ou VMI. Il s’agit d’un système composé d’un ventilateur et d’une grille de ventilation.

Le fonctionnement du dispositif est simple. L’air frais de l’extérieur est aspiré vers l’intérieur grâce au ventilateur pendant que l’air humide est expulsé naturellement. La VMI est efficace pendant deux décennies : il exige néanmoins quelques entretiens tous les 6 mois. Pour rappel, il est nécessaire de remplacer le filtre pour s’assurer du bon fonctionnement de l’appareil.

En revanche, ce système ne présente pas toujours des avantages. L’air chaud en contact avec l’air humide crée de la condensation. Mieux vaut donc prévoir les problèmes liés à ce phénomène avant d’opter pour la VMI.

Ventilation mécanique de la cave par simple flux (VMC)

Il existe une autre technique pour résoudre le problème d’humidité dans une cave. Il s’agit de la Ventilation Mécanique Contrôlée par simple flux ou VMC. Contrairement à la VMI, on laisse entrer naturellement l’air frais et sec à l’intérieur de la cave pendant que l’air chaud et humide est évacué à l’aide de l’appareil.

La VMC par simple flux peut être activée de manière continue, mais certains appareils plus modernes sont hydrogérables. Ceux-ci ne s’activent que lorsque le taux d’humidité dépasse un certain seuil. Tout comme la VMI, la durée de vie de la VMC est d’environ une vingtaine d’années. Un entretien régulier est nécessaire pour prolonger son utilisation.

Ventilation mécanique de la cave par double flux (VMC)

Pour finir, il existe une dernière solution : la VMC par double flux. Contrairement à la précédente, les entrées et les sorties de l’air se font mécaniquement. L’air circule à travers des conduites installées dans des emplacements stratégiques.

Comme la VMC par simple flux, le système double flux peut aussi fonctionner de façon continue ou hydrogérable. C’est d’ailleurs la meilleure solution pour gérer l’humidité dans les caves. Si le problème persiste, un cuvelage du sous-sol peut être envisagé afin de rendre étanches les fondations.

Vous souhaitez installer un système de ventilation pour lutter contre l’humidité de votre cave ? Actimur vous conseille, accompagne et installe la solution la plus adaptée à votre cave. N’hésitez pas, le devis est gratuit !

Pour réduire l’humidité d’une cave, il est également possible de traiter directement le problème à sa source : déshumidifier les murs. La déshumidification est possible après un diagnostic d’humidité complet, qui déterminera les causes et origines de l’humidité dans les murs. Actimur est spécialiste dans ce domaine. Nous traitons les murs par injection d’une résine hydrophobe dans les capillarités des murs. Plus d’informations sur notre page traitement de l’humidité d’un mur.