Identifier le polypore des caves dans un logement

Le 22/07/20  -  Catégorie : Actimur

Les champignons sont particulièrement friands des logements humides, s’installant sur les murs ou les plafonds. Parmi eux, le polypore des caves, un type de moisissure qui s’attaque aux éléments cachés en bois, les faisant pourrir très rapidement. Comment identifier ce champignon et, surtout, comment le traiter efficacement ? Actimur vous explique.

Quel est le rapport entre un logement humide et le polypore des caves ?

L’humidité présente dans un logement favorise le développement de remontées capillaires, et donc par là même d’une infestation de champignons. Ils sont de forme végétative, c’est-à-dire qu’ils fructifient puis ne meurent pas, à la différence des plantes. Ils végètent jusqu’à avoir abîmé l’endroit où ils se trouvent, puis ils se déplacent.

Les taux d’humidité élevés à plus de 40 % et les températures élevées supérieures à 25 degrés Celsius favorisent leur apparition et leur développement.

Le polypore des caves se trouve surtout dans les endroits sombres et mal aérés, tout particulièrement sur des bois feuillus très humides, comme le chêne.

Le polypore des caves, un champignon lignivore à pourriture fibreuse

Le polypore des caves apparaît tout d’abord sous la forme de petits champignons blancs moelleux amassés ; en vieillissant ils prennent une couleur jaune et deviennent durs. Par-dessus ces champignons se forment de longs tubes fins de couleur marron, c’est ce qu’on appelle la fructification. Ce champignon est lignivore et crée de la pourriture fibreuse.

Qu’est-ce qu’un champignon lignivore ?

Le polypore des caves est un champignon lignivore, c’est-à-dire qu’il se développe sur des boiseries humides qu’il décompose lentement, dans des endroits humides et mal aérés. Il peut causer des dommages importants à la structure et à la charpente d’une maison. Il cause également des soucis de santé, comme des infections des voies respiratoires.

À quoi correspond la pourriture fibreuse ?

La pourriture fibreuse créée par le polypore des caves inflige au bois, enfermé ou recouvert, une maladie dite maladie cryptogamique. Cela se manifeste par des traces blanches qui se décomposent petit à petit en filaments et fibres fines. Des défauts de conception ou de rénovation sont souvent à l’origine de l’apparition de pourriture fibreuse.

Quels sont les dégâts provoqués par le polypore des caves dans un logement ?

Le polypore des caves se développe lentement, mais occasionne des dégâts irréversibles au logement atteint s’il n’est pas traité à temps. À cause de la pourriture fibreuse qu’il crée, des bois feuillus comme le chêne ou le châtaignier sont durement attaqués, ce qui à terme fragilise toute la structure de la maison, notamment la charpente.

De plus, des insectes peuvent profiter de cet affaiblissement pour désagréger le bois à leur tour. C’est le cas notamment des termites, mais aussi des insectes à larves xylophages. On peut constater la présence de ces parasites lorsqu’on remarque de petits trous à la surface du bois, mais aussi de la sciure au sol. Ces petits insectes creusent des trous dans le bois et y pondent leurs œufs. Il existe trois types d’insectes à larves xylophages : les capricornes, qui aiment tout particulièrement les résineux comme les pins, sapins et épicéas, on peut les entendre creuser des trous de 3×5 mm. Il y a également les vrillettes, qui forment des trous de 4 mm de diamètre      , remplis de sciure. On peut les distinguer par leurs coups sourds et réguliers. Enfin, les lyctus font de tout petits trous d’1 mm de diamètre dans les hêtres, cerisiers ou peupliers, toujours orientés dans le sens de la fibre du bois, et remplis de sciure très fine.

Outre les dégâts matériels, le polypore des caves peut occasionner des soucis de santé aux habitants du logement : bronchites, sinusites, otites, allergies, asthme, surtout chez les plus fragiles comme les jeunes enfants.

Traiter un logement contre l’humidité avant qu’il ne favorise le développement du polypore des caves

Il est donc primordial de traiter sa maison au plus vite contre le polypore des caves. En effet, 30 % des dégradations de structure dans les maisons en France sont dues à ce champignon.

Si vous avez un doute sur la présence de ce champignon à votre domicile, ou que vous constatez des soucis d’humidité, il vous faut demander un diagnostic d’humidité à un professionnel, afin d’agir rapidement. Il posera un diagnostic et vous proposera des solutions adaptées pour traiter le problème, et ainsi préserver votre maison et votre santé.

Il existe des traitements contre les polypores des caves, même installés : régler le problème causant de l’humidité, sécher les zones touchées, remplacer le bois pourri par du bois sain en éliminant 30 centimètres autour de la zone atteinte, frotter avec une brosse métallique pour enlever le champignon, appliquer un traitement fongicide, etc. Le plus important est de s’assurer que le champignon est bien parti et ne peut plus proliférer.

N’attendez donc plus pour vous débarrasser du polypore des caves !