Qu’est-ce que la moisissure blanche et comment s’en débarrasser ?

Le 15/04/22  -  Catégorie : Actimur

Vous avez peut-être constaté la présence de moisissure blanche dans votre logement. De quoi s’agit-il exactement ? Comment s’en débarrasser ?

Qu’est-ce que la moisissure blanche ?

La moisissure blanche est un champignon de surface qui ressemble à de nombreuses autres moisissures. Elle a tendance à se développer dans un environnement humide ou moite, sur des matériaux organiques : plantes, tissus, nourriture, bois, tapis, etc.

Comment reconnaître la moisissure blanche ?

Comme son nom l’indique, la moisissure blanche est souvent de couleur blanche, mais sa teinte peut également tirer sur le vert, le noir ou encore le gris. Elle peut occasionner des taches blanches de décoloration sur les tapis ou le bois.

Une autre caractéristique permettant de l’identifier est sa texture. La moisissure blanche peut être granuleuse, poudreuse, cotonneuse, filandreuse, voire visqueuse.

Enfin, son odeur permet également de la reconnaître. La moisissure blanche sent le renfermé, le moisi.

Si vous constatez la présence d’une moisissure touffue, blanche, légèrement visqueuse, avec une odeur de renfermé, vous êtes probablement en présence de moisissure blanche.

Mais attention, la moisissure se cache parfois dans des recoins inaccessibles, ou difficiles d’accès, il n’est donc pas toujours possible de constater sa présence. C’est pourquoi si vous avez un doute, que vous sentez une odeur de renfermé, ou que votre logement est humide, il est important de faire un diagnostic.

Quelles sont les causes du développement de la moisissure blanche ?

La moisissure blanche se développe dans les milieux à fort taux d’humidité, tout spécialement en présence de nourriture, ou sur du bois, des cloisons sèches, des tapis, des lambris, de l’isolation et n’importe quel matériau organique riche en carbone. Elle prolifère sous une échelle de température assez large, de 2 à 40 degrés.

Installée sur ces matériaux, la moisissure s’en nourrit progressivement pour se propager. Cela peut donc fragiliser les supports en question, il est recommandé d’être particulièrement vigilant lorsque ces matériaux sont structurels, comme des poutres ou une charpente. En effet, ces moisissures liées à l’humidité peuvent occasionner des dommages sur la structure même du logement.

Où se développe la moisissure blanche le plus souvent ?

La moisissure blanche peut se développer dans toutes les pièces d’une maison, si les conditions nécessaires à sa prolifération sont réunies : humidité, température adéquate, et source de nourriture.

On la trouve tout particulièrement dans certaines zones :

  • le sous-sol : ce niveau de la maison subit généralement une mauvaise ventilation, en plus d’être frais et humide ;
  • le bois : les planchers, meubles, étagères, mais aussi les composants structurels comme les poutres, charpentes, etc. ;
  • le vide sanitaire : il s’agit d’un endroit difficile à sécher quand l’humidité s’y est installée suite à des fuites de canalisations, une mauvaise ventilation, ou encore une pénétration d’eau par des fissures ;
  • l’entretoit : les changements de température à cet endroit causent de la condensation, de plus le bois et l’isolant sont des sources de nourriture pour la moisissure blanche ;
  • les tapis et moquettes : s’ils sont mal séchés et restent humides, la moisissure peut s’y développer ;
  • et les plantes ou la terre : à cause d’un arrosage trop abondant, d’un mauvais drainage, ou d’un terreau trop vieux.

Comment se débarrasser des moisissures blanches ?

Pour éliminer la moisissure blanche, il faut tout d’abord trouver l’origine de la fuite ou de l’infiltration. Il est possible de la nettoyer avec des produits que l’on trouve dans le commerce, comme du vinaigre blanc, du jus de citron, du bicarbonate de soude, ou encore de l’eau de Javel.

Mais attention, lors du nettoyage les spores de la moisissure ont tendance à se répandre dans l’air, et cette substance est toxique et dangereuse en cas d’inhalation. Il est donc conseillé de s’équiper d’un masque et de gants avant d’intervenir, afin de limiter le risque de problèmes de santé, comme la bronchite.

Pour prévenir l’apparition de moisissure blanche, on peut aussi s’équiper d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou d’une ventilation mécanique par insufflation (VMI).

Quels sont les risques de la moisissure blanche ?

Les risques de la moisissure blanche sur la santé

La moisissure blanche est moins dangereuse pour la santé que la moisissure noire. Il faut tout de même s’en méfier, car une inhalation répétée peut provoquer de l’asthme, des rhinites, des sinusites, voire des pathologies plus graves chez les personnes immunodéprimées.

Les risques de la moisissure blanche pour le bâtiment

La moisissure blanche peut provoquer des dégâts esthétiques ou structurels au bâtiment, mais aussi aux murs, au mobilier et aux objets, surtout si l’on laisse le problème s’installer dans la durée.

Quelle est la différence entre moisissure blanche et moisissure noire ?

Si ces moisissures apparaissent toutes deux dans un environnement humide, les champignons blancs et les champignons noirs causent des effets différents. En effet, la moisissure noire produit des mycotoxines, qui peuvent avoir de graves effets sur la santé.

La moisissure blanche se développe sur les surfaces humides et les matières organiques, et croît de façon plate, sans pénétrer dans les matériaux, alors que la moisissure noire a une croissance irrégulière et pénètre sous les surfaces.

Il n’est pas toujours facile de repérer de la moisissure blanche, c’est pourquoi il est préférable de faire appel à un spécialiste de l’humidité afin de poser un diagnostic et trouver une solution.