Qu’est-ce que la moisissure noire ?

Le 15/03/22  -  Catégorie : Actimur

Vous avez remarqué de la moisissure sur vos murs, qui prend de plus en plus d’ampleur et présente des points noirs ? Il pourrait s’agir de moisissure noire. De quoi s’agit-il au juste et quelles sont ses conséquences ?

Moisissure noire : qu’est-ce que c’est ?

La moisissure noire, de son nom officiel stachybotrys chartarum, est une moisissure toxique. On la trouve dans certaines maisons, et on peut la reconnaître notamment à ses odeurs fortes, et à ses taches d’une teinte allant du vert foncé au noir. Cette moisissure produit des mycotoxines, dangereuses pour la santé.

Quels sont les risques de la moisissure noire pour la santé ?

Les mycotoxines de la moisissure noire peuvent provoquer, à terme, de nombreux soucis de santé chez les occupants du logement :

  • une atteinte du système respiratoire, par les spores relâchées dans l’air ambiant par la moisissure, induisant par exemple des allergies et de l’asthme;
  • des irritations oculaires ;
  • de la fièvre ;
  • des maux de tête chroniques ;
  • des éternuements ;
  • des démangeaisons;
  • une fatigue chronique ;
  • ainsi que des nausées et vomissements.

Quelles sont les causes du développement de la moisissure noire ?

Pour se débarrasser durablement de la moisissure noire, il est important de comprendre quelle est l’origine de la présence de ce champignon dans la maison, afin de traiter la cause et non pas uniquement les « symptômes ».

La moisissure noire s’installe là où il y a un excès d’humidité, c’est-à-dire un taux d’humidité supérieur à 55 %. Cela peut s’expliquer de différentes façons :

  • un dégât des eaux ;
  • une insuffisance de ventilation dans une pièce, ce qui accroît un phénomène de condensation ;
  • une infiltration d’eau dans les murs, depuis le sol, le toit, ou bien les murs extérieurs ;
  • ou des remontées capillaires.

Comment reconnaître la moisissure noire ?

Pour reconnaître une moisissure noire qui s’installe, il faut observer ses murs, certains signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • une décoloration des murs humides, avec des marques jaunes, une peinture craquelée, ou un papier peint qui gondole. Ces signes prouvent que les murs sont imbibés d’eau, et que la moisissure ne va pas tarder à apparaître ;
  • la moisissure noire a une forte odeur de renfermé, de terre ;
  • de la condensation, une tuyauterie qui goutte, une petite fuite, tout cela peut créer suffisamment d’humidité pour que la moisissure s’installe ;
  • un taux d’humidité supérieur à 50 ou 55 % ;
  • des soucis de toux, d’éternuements, de difficultés respiratoires ou encore de démangeaisons chez les habitants du logement.

Où se développe la moisissure noire le plus souvent ?

La moisissure noire dans la salle de bain

On trouve fréquemment de la moisissure dans la salle de bain, pièce généralement la plus humide de la maison. Il peut y en avoir sur les murs ou les joints. L’humidité dans la salle de bain peut venir d’un souci de condensation ou d’une mauvaise ventilation.

La moisissure noire sur les murs d’une chambre

La moisissure dans une chambre apparaît souvent sur les murs donnant sur l’extérieur. Il peut s’agir d’un problème d’infiltrations, de remontées capillaires, ou encore d’une mauvaise aération de la chambre.

La moisissure noire dans l’entretoit

Le grenier ou les combles sont également souvent atteints par un taux d’humidité trop élevé et la prolifération de moisissure noire. Le souci peut venir d’une infiltration ou de la ventilation, il est intéressant de vérifier si la VMC n’est pas défectueuse.

Comment enlever la moisissure noire au mur ?

Pour nettoyer vos murs, il faut avant tout vous protéger : portez un masque chirurgical, des gants, des lunettes de protection et protégez vos cheveux sous un bonnet. En effet, les spores des champignons volent et s’infiltrent partout. Si vous n’avez pas de blouse, vous pourrez mettre vos vêtements au sale après nettoyage. Pensez également à aérer la pièce pendant l’opération.

Une fois en tenue de nettoyage, vous pouvez utiliser une éponge imbibée de vinaigre blanc et frotter les moisissures. Si les moisissures sont tenaces, vous pouvez laisser poser le vinaigre blanc, et recommencer à frotter quelques heures plus tard.

Il est aussi possible d’utiliser des solutions antimoisissures à base d’eau de Javel, d’ammoniaque, d’eau oxygénée ou de cristaux de soude. Attention, ces produits sont corrosifs et potentiellement dangereux pour la santé !

Vous pourrez ensuite bien faire sécher la pièce, voire utiliser un déshumidificateur.

Attention, sans traiter les problèmes d’humidité, les moisissures reviendront : quelles solutions ?

À chaque problème sa solution. En voici trois, adaptées à différentes causes.

Solution 1 : s’équiper une VMC ou d’une VMI

Il est tout d’abord possible de régler un souci de mauvaise ventilation en s’équipant d’une ventilation mécanique par insufflation (VMI), ou d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Solution 2 : chercher la fuite ou l’infiltration

Une autre solution consiste à tout simplement chercher les fuites ou l’infiltration, s’il y en a, et agir sur cette cause.

Solution 3 : lutter contre les remontées capillaires

Enfin, si nécessaire, il faudra mettre en place des solutions contre les remontées capillaires, par exemple avec une méthode d’assèchement des murs par injection de résine hydrophobe.