Comment la bronchite peut être liée à l’humidité de votre logement ?

Le 05/05/20  -  Catégorie : Actimur

Une bronchite est une inflammation des voies respiratoires, notamment des bronches d’où vient son nom, mais aussi des muqueuses pulmonaires. Cette maladie peut être chronique (plus de 3 mois par an) ou aiguë (maladie virale), et elle est assez fréquente à l’automne et en hiver en France. C’est une pathologie qui peut notamment être liée à l’humidité présente dans un logement. Explications.

Les symptômes de la bronchite

La bronchite aiguë est une maladie virale, donc due à un virus, qui guérit sans traitement antibiotique.

La bronchite chronique a lieu, avec toux et expectoration, pendant plus de 3 mois par an et ce depuis au moins 2 ans.

Les symptômes communs à ces deux types de bronchites sont un essoufflement, une toux grasse avec expectoration, des douleurs à la poitrine, de la fatigue, de la fièvre, ainsi que des maux de tête et de gorge. En cas de bronchite, la paroi bronchique s’enflamme et enfle, ce qui produit du mucus.

Bronchite et humidité, quel est le lien ? Quelles sont les causes de la bronchite ?

Une bronchite peut être causée par :

  • un virus, cause la plus fréquente ;
  • des bactéries ;
  • le tabagisme ;
  • l’exposition à des polluants, notamment la pollution atmosphérique ;
  • le climat humide ;
  • des allergies ;
  • des infections respiratoires.

L’humidité dans une maison fait donc partie des facteurs pouvant causer une bronchite. Le taux d’humidité idéal à avoir dans sa maison se situe entre 40 et 60 %, maximum 55 % pour les personnes de santé fragile. Pour relever ce taux on peut utiliser un hygromètre ou un capteur d’humidité.

Mais comment de l’humidité peut provoquer une bronchite ? L’humidité favorise le développement d’acariens et de blattes qui peuvent provoquer des allergies, mais également le développement de moisissures, qui libèrent dans l’air des substances toxiques et très allergènes, comme les mycotoxines. En réponse à ces allergènes et facteurs irritants les bronches réagissent en rétrécissant et en produisant du mucus, cela peut même causer des crises d’asthme.

Quels sont les risques liés à l’humidité dans un logement en plus d’une bronchite ?

L’humidité peut causer d’autres soucis de santé :

  • les rhinites ;
  • c’est aussi une cause de l’asthme, chez les enfants et les adolescents il augmente drastiquement le risque de développer de l’asthme ;
  • l’irritation des yeux ;
  • les maux de tête ;
  • l’arthrose et l’arthrite.

Globalement vivre dans un logement humide favorise les infections, les soucis respiratoires, et amoindrit la qualité du sommeil, majoritairement à cause du développement de moisissures. Si l’humidité n’est pas traitée, la qualité de vie dans le logement en pâtira rapidement, l’air semblera plus froid faisant ainsi également baisser le confort ressenti dans le logement.

Enfin, l’humidité peut causer de nombreux autres soucis à votre logement, l’abîmant prématurément, le rendant fragile, moins esthétique. Les peintures se mettent à craqueler, les moquettes et le papier peint à se décoller, etc., il est donc important de remédier à ces problèmes rapidement.

Comment soigner une bronchite aiguë ? Faut-il diminuer l’humidité de son logement ?

En cas de bronchite il est essentiel de prendre contact avec son médecin qui prescrira un traitement si nécessaire, antibiotiques, analgésiques, antitussifs, bronchodilatateurs, anticholinergiques, corticostéroïdes ou autres selon les cas. Il est également important de boire beaucoup d’eau et d’arrêter de fumer. Il faut savoir que les symptômes peuvent persister plusieurs semaines après la guérison de la maladie.

Mais, une fois la bronchite traitée, pour éviter que le problème persiste dans le temps et que les bronchites deviennent récurrentes, il faut à tout prix traiter le logement et lutter contre l’humidité.

Pour cela il faut en premier lieu :

  • réparer les dégâts des eaux ou infiltration d’eau ;
  • se débarrasser des objets moisis tels que les rideaux, coussins, tapis ;
  • nettoyer les moisissures avec un chiffon humide ;
  • aérer régulièrement le logement, au moins 10 minutes par jour, et après chaque bain / douche ou cuisine produisant de la vapeur d’eau ;
  • chauffer les pièces de la maison entre 17 et 19 degrés ;
  • limiter le nombre de plantes vertes à l’intérieur ;
  • faire l’acquisition d’un déshumidificateur pour les pièces les plus touchées.

Et ensuite avoir recours à un traitement professionnel comme une ventilation par insufflation, un traitement pour l’humidité des murs par injection, ou une peinture anti-humidité par exemple. Prenez contact avec un professionnel qui posera un diagnostic d’humidité, vérifiera l’étanchéité de votre logement et vous proposera des solutions adaptées comme un traitement d’humidité des murs.

Humidité et santé ne font pas bon ménage, et contracter une bronchite n’est pas un fait rare dans un logement humide, il est donc important de remédier durablement aux problèmes d’humidité de son logement pour pouvoir vivre dans une maison saine.