L’humidité est-elle une des causes de l’asthme ? Comment s’en prémunir ?

Le 12/03/20  -  Catégorie : Actimur

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique qui touche aux voies respiratoires, et tout particulièrement aux bronches. Les asthmatiques présentent donc une gêne respiratoire et une suffocation intermittente lors de certaines situations, c’est ce qui s’appelle une crise d’asthme. Mais l’humidité peut-elle être une des causes de cette maladie ? L’allergie à l’humidité existe-t-elle ? Actimur vous répond.

Les signes de l’asthme

L’asthme se manifeste par une respiration sifflante et difficile, une toux qui ne passe pas, un essoufflement et une oppression à la poitrine. Les asthmatiques se soignent généralement avec un traitement de fond et peuvent également utiliser un traitement d’appoint en urgence (spray de bronchodilatateur) lors des crises. Les premiers signes peuvent être discrets : gorge qui picote, nez qui coule, éternuements, toux sèche.

Ces crises se déclarent lorsque les asthmatiques sont exposés à des facteurs déclenchants (allergène, microbes), qui rétrécissent les parois des bronches déjà fragiles. Cela peut arriver à n’importe quel moment de la journée, mais souvent en pleine nuit ou au petit matin.

Lors d’une crise d’asthme, les bronches se rétrécissent, c’est ce qu’on appelle l’obstruction bronchique. En effet, l’inflammation des bronches rend les parois plus épaisses, les muscles qui les entourent se contractent (bronchospasme), et enfin elles sécrètent un mucus épais et collant, qui bouchent partiellement les bronches.

Si vous présentez ces symptômes, rendez-vous rapidement chez votre médecin traitant ou appelez le 15 en cas d’urgence.

Les éventuelles causes de l’asthme

Il existe deux types d’asthme différents, l’asthme épisodique qui se déclenche généralement pendant l’enfance et peut disparaître après quelques années, ou bien l’asthme persistant, qui perdure à l’âge adulte.

L’asthme est souvent d’origine allergique, lorsqu’il y a une prédisposition génétique à l’allergie (terrain atopique) et des facteurs environnementaux déclenchants. Des éléments extérieurs peuvent donc provoquer une réaction allergique chez des personnes prédisposées, ou bien des particules irritantes ou toxiques peuvent également déclencher de l’asthme.

Les allergènes et irritants les plus courants sont :

  • les acariens ;
  • les poils d’animaux ;
  • les cafards, blattes et cancrelats ;
  • la moisissure ;
  • les plantes ;
  • le latex ;
  • la farine ;
  • le pollen ;
  • la pollution atmosphérique ;
  • les œufs ;
  • les arachides ;
  • le poisson ;
  • les produits laitiers ;
  • le parfum ;
  • et la cigarette.

L’asthme par terrain allergique est héréditaire. Lorsqu’un parent est allergique et/ou asthmatique, l’enfant a 20 à 30 % de chances de l’être également. Quand les deux parents sont touchés ce taux monte à 40-60 %.

L’humidité dans une maison peut-elle être une des causes de l’asthme ?

L’humidité dans un logement a tendance à faire apparaître des moisissures, et celles-ci sont une des causes fréquentes de l’asthme. La mérule et d’autres types de moisissure et champignons libèrent des spores irritantes et dégagent des mycotoxines, responsables d’affections respiratoires. De plus, avec l’humidité, les acariens se développent et peuvent également favoriser les crises d’asthme.

Au total c’est un cas d’asthme sur cinq qui est lié à des problèmes d’humidité sur la santé, tout particulièrement chez les enfants et les adolescents.

En cas de présence d’humidité dans une maison ou un appartement, il est conseillé de faire mesurer le taux d’humidité avec un hygromètre. Pour un habitat sain, il ne faut pas dépasser les 55 %. Les moisissures se développent le plus souvent sur de la condensation d’eau, de la vapeur ou des infiltrations d’eau, ce sont des points à surveiller pour lutter contre l’humidité.

Comment diminuer l’humidité de son logement pour éviter une crise d’asthme ?

Si vous constatez de l’humidité dans votre maison et que vous, ou un membre de votre famille, est fréquemment sujet aux crises d’asthme, il faut agir.

Vous pouvez commencer par installer un absorbeur d’humidité et par aérer plusieurs dizaines de minutes par jour les pièces de votre logement, en essayant de créer des courants d’air. Nettoyez les moisissures avec un chiffon humide, par exemple imbibé de vinaigre blanc, tout en portant des gants et un masque.

Vous pouvez également vérifier que votre VMC n’est pas poussiéreuse et fonctionne correctement. Il est aussi possible d’injecter des barrières d’étanchéité aux fondations et murs poreux, ou d’installer une Ventilation Mécanique par Insufflation VMI.

Enfin, si ces mesures ne suffisent pas à faire baisser le taux d’humidité, et que vous êtes toujours gêné par votre asthme de manière régulière, faites appel à un professionnel. Il posera un diagnostic d’humidité et pourra vous apporter des solutions adaptées pour éliminer l’humidité de votre maison.