Comment ventiler un vide sanitaire ?

Le 15/09/21  -  Catégorie : Actimur

Le vide sanitaire est le secret de la résistance et de la durabilité d’une maison. En effet, c’est un espace vide entre le plancher et la terre. Vous avez le choix entre installer le vide sanitaire sur une partie ou sur la totalité de l’habitation. Un vide sanitaire doit être ventilé grâce à des bouches d’aération pour assurer le renouvellement de l’air. L’endroit n’a pas besoin d’être accessible, bien que cela puisse être nécessaire pour effectuer des réparations en cas de besoin.

Cet espace vide a pour objectif de préserver un bâtiment contre l’humidité dans le soubassement de la maison et d’assurer la stabilité de cette dernière en cas de séisme. À cela s’ajoute sa grande participation à l’isolation thermique de la maison. Cependant, cet endroit a besoin d’une aération optimale pour le garder en bon état et éliminer le radon du sous-sol.

Pourquoi ventiler son vide sanitaire ?

Dans le sous-sol, le manque de ventilation est vecteur d’humidité. Voici quelques bonnes raisons qui poussent les gens à ventiler leur vide sanitaire.

Assurer la longévité de la construction

Une bonne ventilation du vide sanitaire dans une maison est l’assurance d’un environnement et d’une atmosphère sains. En effet, l’aération de cet espace offre la possibilité de faire disparaître l’humidité dans le soubassement de l’habitation. L’humidité est l’un des facteurs principaux qui affaiblissent les fondations. De ce fait, un vide sanitaire aéré est la meilleure solution pour avoir un habitat stable et rigide pour bien longtemps.

Éviter les remontées capillaires par les fondations

À part la longévité du bâtiment, l’aération du vide sanitaire supprime les risques de remontées capillaires. Ce sont les sources de la fragilisation des fondations. En plus, l’aération de cet endroit améliore la qualité de vie des occupants en éliminant les mauvaises odeurs dues à la moisissure grâce au renouvellement de l’air. Cela permet également une isolation thermique efficace au cas où il y aurait un phénomène de condensation.

Installer les canalisations de gaz dans son vide sanitaire

Avant d’installer les canalisations de gaz, vous devez absolument aérer le vide sanitaire. Si celui-ci est bien ventilé et accessible, vous aurez la possibilité d’y faire passer les canalisations de gaz. Par contre, vous devez vous assurer qu’il n’y a aucun raccord mécanique dans cette zone.

La ventilation du vide sanitaire pour éviter le radon

Le radon est un gaz toxique et cancérigène qui se concentre dans un vide sanitaire sans système de ventilation adapté. C’est un gaz radioactif inodore, incolore et insipide. Sa formation est le résultat de la désintégration radioactive de l’uranium dans les roches et les sols.

Une fois à l’air, le gaz se désintègre en plusieurs petites particules radioactives qui sont nocives pour la santé surtout si l’espace est mal ventilé. Par contre, il se dilue rapidement une fois en contact avec l’air de l’extérieur, d’où la nécessité d’une bonne ventilation de la maison.

Une fois inhalé, le radon se transforme en particules radioactives dans les poumons. Celles-ci émettent ensuite des salves d’énergie qui vont être absorbées par le tissu pulmonaire. Cela cause la dégénération des cellules pulmonaires et augmente les risques de cancer pulmonaire. L’absorption de ce gaz radioactif est la première cause de cancer pulmonaire chez les non-fumeurs.

Comment procéder à la ventilation du vide sanitaire ?

Vous connaissez maintenant l’importance du vide sanitaire. Comment faire pour ventiler un vide sanitaire ? Trois solutions s’offrent à vous :

Ventilation naturelle du vide sanitaire

Ce processus consiste à mettre en place des bouches d’aération dans le vide sanitaire. C’est la façon la plus naturelle de ventiler un vide sanitaire. Vous devez faire confiance au courant d’air pour renouveler l’air. Les bouches d’aération peuvent être de différentes formes :

  • La courette d’aération qui est couverte d’un grillage.
  • Les claustras grillagés qui permettent à l’air de circuler librement dans le vide sanitaire, mais empêchent la pénétration des petites bêtes et des déchets.
  • Le tube d’aération en PVC ou en inox avec les grilles d’aération fixées à son extrémité.

Ventilation mécanique du vide sanitaire

Au cas où l’air fourni n’est pas suffisant même avec ces ouvertures, il existe également d’autres solutions mises à votre disposition afin de garder le vide sanitaire sec :

  • Installer une VMC contre l’humidité (ventilation mécanique contrôlée) qui va fournir de l’air chaud. L’avantage de ce système, c’est que la ventilation se fait automatiquement pendant 20 minutes toutes les heures.
  • Installer un ventilateur.

Le cuvelage du vide sanitaire

Le cuvelage du vide sanitaire est une technique traditionnelle permettant d’assurer l’étanchéité du mur enterré par l’intérieur. Il consiste à sceller ou cimenter les murs et le sol du vide sanitaire avec une pâte imperméable. Pour ce faire, vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel de l’intérieur ou d’un professionnel de l’extérieur spécialisé en cuvelage du sous-sol.

Les effets d’une bonne ventilation sur l’isolation

Une bonne ventilation dans une habitation offre de nombreux avantages dans tous les domaines : sanitaire, financier et énergétique. En matière de santé par exemple, l’aération permet d’améliorer la qualité de l’air dans une maison. Elle offre également la possibilité d’éliminer les fumées, le CO2, les microbes, les poussières, les acariens et les moisissures.

En outre, 20 à 25 % de la baisse de chaleur a un lien avec le renouvellement de l’air. Grâce à une ventilation efficace et une bonne isolation, il vous sera plus facile de :

  • Réduire votre consommation énergétique.
  • Optimiser le confort thermique de votre habitation.
  • Lutter contre le froid.